La Compersion

par | 16 Mar. 2022 | 0 commentaires

Vous connaissez les sentiments de compassion, d’empathie ou de jalousie.

Mais connaissez-vous la compersion, ce sentiment lié au bonheur de l’autre ?

Modélisation du cerveau

Récemment, alors que j’animais un groupe de paroles « HPI et intimité » dont le thème du jour portait sur le polyamour, ou amours plurielles, les discussions se sont orientées autour du sentiment de compersion. Le niveau de recherche et d’analyse dont certains participants ont fait preuve était particulièrement poussé et cette discussion a été très instructive pour moi. Je vous propose donc de partager quelques explications sur ce sentiment qu’est la compersion.

Vous connaissez probablement les sentiments de compassion et d’empathie. Selon le dictionnaire, la compassion est « un sentiment de pitié qui nous rend sensibles aux malheurs d’autrui » (1), l’empathie est quant à elle « la faculté intuitive de se mettre à la place d’autrui, de percevoir ce qu’il ressent. »(1).

Ces deux sentiments ont en commun le fait qu’ils soient générés par la relation que nous pouvons avoir avec d’autres personnes.

La compersion, par ailleurs inconnue du Larousse, peut se définir comme étant le sentiment de bonheur que l’on peut éprouver lorsque l’on est témoin du bonheur ou de la joie de quelqu’un d’autre. Il s’agit donc d’une émotion cousine de l’empathie.

Dans la relation amoureuse.

Pensez à ce que vous ressentez lorsque votre enfant a réussi son diplôme ou que votre partenaire a obtenu une promotion. Vous allez probablement vous réjouir et sincèrement éprouver de la joie pour eux.

Imaginez maintenant que votre partenaire revienne vers vous après avoir flirté ou couché avec quelqu’un d’autre. Allez-vous pouvoir ressentir de la gratitude ?

La compersion peut-être vue comme l’opposé de la jalousie. Lors de ce groupe de paroles, certains des participants ont exprimé avoir dû apprendre à « déconstruire » certaines de leurs croyances relatives à la relation amoureuse pour finalement prendre confiance en eux au travers d’un processus de développement personnel les amenant à pouvoir entretenir plusieurs relations intimes en parallèle, de manière assumée, consentante et transparente.

Cette approche de la relation n’est en général pas instinctive, en grande partie à cause de la façon dont nous avons été formatés pour protéger nos relations intimes et la manière dont notre société est organisée autour de la monogamie. Cela signifie que pour beaucoup, le sentiment de compersion met en œuvre un ensemble de compétences qui nécessite certaines réflexions sur soi-même, mais qui en fin de compte peut représenter une solution pour s’adapter aux aléas de la vie affective.

Les origines

Il semblerait que ce terme soit apparu vers la fin des années 1980 en Californie dans une communauté polyamoureuse de San Francisco appelée Kerista. Ce terme s’est ensuite diffusé dans les communautés pratiquant le polyamour.

Toutefois, le concept lui-même aurait une histoire beaucoup plus ancienne et plus profonde: le mot sanskrit pour ce sentiment est mudita, qui se traduit par « joie sympathique », qui fait partie de l’un des quatre piliers fondamentaux du bouddhisme.

(1) Larousse 2022

Merci d’avoir pris le temps de me lire !

Je propose des accompagnements en thérapies brèves et hypnose sur les thèmes de la communication et de la relation à l’autre dans mon cabinet à Lausanne et par visio-conférence sécurisée.

Si vous voulez réagir à cet article vous pouvez me contacter, laisser un commentaire ou visiter ma page Facebook. Vous pouvez également recevoir les annonces de mes nouvelles publications en vous inscrivant à ma newsletter.

Jef

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles du blog :

Méditation : Attention !

Méditation : Attention !

Découvrez comment la pratique de la méditation pleine conscience provoque des effets indésirables chez 8% des personnes.

lire plus

VENEZ ME VOIR

Centre Humana Natura
Av du Vingt-Quatre-Janvier 8
1004 Lausanne
sur Rendez-vous

APPELONS-NOUS

078 771 81 42

ECRIVONS-NOUS

info@larher.ch